FATHAR by AFROÏSTA

FATHAR by AFROÏSTA

FATHAR

La fondatrice

Se prénomme Fatimata HAROUNA KEITA . Pacsé maman de deux enfants (10 et 12 ans), dont une fille. Elles est née est a grandi à Le Havre en Haute-Normandie (L.H. pour les intimes).

Elle a dû s' armer de patience afin de pouvoir dompter la crinière bouclée de sa fille. En effet il y a eu un avant et après Raiponce pour tout le monde dans son foyer. Les cheveux bouclés étant une parfaite inconnue.

Les soins capillaires qu'elle lui donnait, était :

  • un shampooing lambda, (avec des cris)
  • une crème coiffante pour le démêlage à la brosse (bonjour les hurlements)
  • un lissage au fer quand c'était trop emmêlé, plus un "rabotage" des pointes aussi souvent que nécessaire afin d'éviter la longueur. "mélange de cris et de pleures a tout va"

Tout d'un coup Raiponce existe au cinéma. Sa fille ne veux plus couper ses cheveux alors les longueurs apparaissent.  C'est à ce moment là qu'apparaît le besoin de connaître le cheveu bouclé en profondeur pour Fatimata. Chaque semaine est une angoisse qui naît et qui grandit ,dans son corps de mère, a mesure que le jour du soin de sa fille, approche. 

La fondatrice a des cheveux fins crépus de type 4 c dont la densité est moyenne. Elle adore s'en occuper même si cela demande beaucoup de patience est de minutie. Sa fille a un cheveu épais bouclé de type 3 b/c sa densité est forte+++. L'entretien de son cheveux est une galère sans nom surtout si on ne sait pas comment faire.  

Disposant de plusieurs vies professionnelle à son actif : Militaire, Déclarante en douane.  C'est celle d'assistante maternelle agrée qui l'épanouie tant. Pendant l' exercice de ce métier elle est confrontée a plusieurs problèmes récurrents. Les cheveux texturés des enfants rencontrés, sont pour la plupart mal ou pas entretenus. Les casquettes et bonnets en Eté comme en Hiver sont très peu adaptés pour des touffes garnies.

C'est ainsi qu'elle se forme tous les soirs, pendant 6 mois auprès d' un célèbre coach capillaire spécialisé sur le cheveu texturé.

A partir de cette formation tout devient facile pour les soins capillaires. Toutes les deux développent et débutent une nouvelle manière de s'attaquer aux nœuds, et adopte une très bonne routine capillaire:

  • "Démêler délicatement,
  • Nourrir généreusement 
  • Hydrater avec "douceur"

Suite à des nombreux résultats positifs Fatimata est sollicité par son entourage sur le cheveu texturé. Elle constate aussi que l'on peut avoir les meilleurs produits, et accessoires capillaires, au monde, MAIS si ils ne sont pas adaptés et mal utilisés c'est équivaux à nager contre courant. Alors elle continue de prodiguer ses conseils gratuitement ici sur messenger. 

 

Pourquoi cette marque ?

Autodidacte, curieuse elle enquête sur le design de différents accessoires et sur l'accompagnement capillaire qui conviendra au mieux pour tous les cheveux texturés. Connaissant les bienfaits, du satin et de la soie, sur le cheveu texturé, elle découvre comment faire cohabiter le satin avec le coton, le jersey et la laine. 

Force est de reconnaître le manque d'originalité, dans les choix des articles capillaires, spécialisés dans le marché de l' "AFRO", en France. Elle décide de créer sa société : 

  • AFROÏSTA dont l' enseigne FATHAR  pour slogan "ma crinière, mon art".

De ce fait créée plusieurs plusieurs prototypes de couvre-chefs dont la doublure est en satin.

 La marque multiculturelle Fathar: ma crinière, mon art désigne à la fois

  1. Toutes les personnes, qui ont une fibre capillaire fragile, et souhaite par le biais du satin, protéger leurs longueurs. 
  2. Les mamans avec des cheveux raides, de type 1, mais les cheveux de leurs enfants sont texturés de type 3 ou 4 et elle n' arrive pas à les dompter. Le coiffage est un moment pénible.
  3. Les personnes, ayant des cheveux texturés, en manque d'information sur le cheveu naturel en bonne santé. Nombreuses sont celles qui croient que le cheveux crépues ne poussent pas et sont condamnés a se casser et a rester court.
  4. A toutes les femmes, dont les cheveux texturés sont volontairement cachés, de l'entourage parfois même du mari.

     La fondatrice met un point d'honneur sur un accompagnement gratuit. D'ailleurs un tchat sur la boutique e-commerce est disponible afin de vous guider dans vos choix. Aussi il est possible de, vous, partager des conseils capillaires sur Messenger en privé par le biais de la page AFROÏSTA

     

    Mais d'où vient le nom " FATHAR " ?

    Avez-vous deviné ? Fathar vient de la contraction des 3 premières lettres des prénoms FATIMATA, celui de la fondatrice, et de HAROUNA celui de son père. D' origine africaine, sa famille met un point d'honneur à ce que le cheveux naturel ou défrisé soit coiffé ou paré d'un couvre-chef, d'un foulard, ou d'un turban.

    Ainsi FATHAR rime, parfaitement, avec son slogan "Ma crinière Mon art", dans tous les sens du terme.

     

     

     

    Partager cet article...
    Publication suivante

    Commentaires

    Laisser un commentaire

    Ils adorent tous