Ma crinière, Mon art : Explication

Ma crinière, Mon art : Explication

Fathar

 

Pourquoi ce slogan ?

Ce slogan a un degré impactant, car il faut l'exprimer avec fierté. La chevelure naturelle texturée est imposante, on le sait ! Elle fait, partie intégrante de l'ADN de la femme qui porte cette chevelure. Nier cette dernière, c'est comme rejeter un membre de notre corps, une partie de notre origine.

Pourquoi Crinière ?

La crinière n'est pas un terme péjoratif  pour désigner un cheveu texturé bien au contraire. En effet le lion porte sa crinière et lui donne une stature imposante auprès de ses congénères et de ses concurrents comme le Hyènes. Tout n'est que positif car cette crinière est son identité propre et fait partie de son ADN.

La femmes, de nos jours, dont les origines sont africaines, au sens larges du termes, a bien souvent les cheveux qui vont de crépues à bouclés. Ces derniers sont très bien entretenues suivant les uses et coutumes, des traditions et les transmission ancestraux appartenant aux ancêtres.

Ce n'est pas le cas du temps de l’esclavage, ou les cheveux texturés dans le monde occidental était vu comme un moyen d'attirer l’ attention sur soi, avec une coiffure imposante, pour les esclavagistes. Les femmes de maître, à cette époque, voyait une forme de concurrence dans la séduction à travers la beauté du cheveu texturé. Aussi en débarquant après leurs terribles périple il laisse derrière eux leur use et coutume ainsi que leur façon d'entretenir leurs cheveux naturels texturés. A partir de ce constat les soins capillaires n’était pas favorisé pour les esclaves noires.  Les accessoires nécessaires à la coiffures des cheveux texturés n'existait pas, alors les femmes esclaves cachaient leurs cheveux pas coiffés sous un turban et inventé, en détournant certains objets du quotidien, des brosses, des attaches pour la coiffure. 

 Le cheveu texturé  a été longtemps défrisé, maltraité, brûlé au fer chaud avant de voir apparaître la mode du " NAPPY HAIR"en 2000.

Aujourd'hui il n'a pas fini de nous livrer tous les secrets. Alors on est fière et on assume ce que dame nature nous a donné !

Pourquoi est ce de l'art ?

C'est de l'art car les moyens pour entretenir ce cheveu texturé viennent d'un ensemble de connaissances et de règles en action.

C'est une manière aussi de souligner et de rappeler, qu' avec un cheveu crépu de type 4, ou un cheveu bouclé de type 3, on peut confectionner toutes les coiffures possibles et inimaginables. En effet nos cheveux sont tellement solidaires entre eux que les coiffures tiennent facilement. Aussi si on a recourt au lissage non irréversible(chimique) nos cheveux retrouve leur frisure et l'élasticité initiale au moment du shampoing.

On a tous plus ou moins vécu une des scènes ci-dessous. Nous ou bien un autre membre de notre entourage.  

  • Petite enfant à la maternelle, fraîchement coiffé la maîtresse s'exclame en disant "Que c'est jolie !" "Qu'est ce que tu est bien coiffé?!" "Combien de temps à durée le temps pour faire ta coiffure?!" "Qui t'a coiffé ?"
Des fois ça en devenait embarrassant devant les camarades.
  • Adolescente quand un(e) ami(e) nous demande une braid en guise de "souvenir d’amitié". Ou bien tout d'un coup on sent qu'on devient ambassadrice d'une coiffure originale et tout le monde veut la même.
  • Parfois dans notre vie d'adulte certaines de nos coiffures protectrices attirent l'attention. Non pas qu'elles soient extravagantes mais tout simplement, qu'a travers nos coiffures protectrices, éphémères, on ressent le long travail, la souffrance de rester "sans bouger"  pendant de longues heures. Aussi il nous est facile de changer de tête à travers les perruques innombrables, les rajouts, les lissages, les turbans, foulards, les nattes, et le coiffé/décoiffé que représente presque "le Afro- boule"

Les détails de chaque nattes, chaque perles, chaque boucle, chaque rajouts, on aime les expliquer avec évidence et fierté.

Alors on peut parler de :

  • Art de vivre

Au quotidien notre vie est basé sur le rythme des soins capillaires. En tous cas, pour celles dont les cheveux sont importants à leurs yeux.

Aussi quand notre cuir chevelu démange, on sait que l'on va devoir prévoir le "Washday". Ce dernier signifie pour nous le jour du shampoing. Il peut durer prêt de 2 heures. Puis nos cheveux ne peuvent pas être lavés tous les jours au risque de voir apparaître, une déshydratation de la fibre capillaire, des démangeaisons du cuir chevelu, une sécheresse du cheveu et j'en passe.  Parfois il nous est bien utile de cacher le cheveu naturel texturé. C'est parce que notre coiffure est trop vieille et usée, nos cheveux sont en mauvais états ou bien le temps nous manque pour peaufiner une coiffure qu'on enfile vite un couvre-chef.

Et là le tour est joué on se sent belle.

Favoriser le satin et la soie au contact du cheveu texturé fait appelle a du bon sens. Le coton est connue pour absorber la sueur, donc l'humidité très utile au cheveu texturé. En l'utilisant on favorise la sécheresse et la déshydratation. De même qu'il faut se sécher les cheveux avec une épaisseur de coton fine tel qu'un tee-shirt, une serviette en micro-fibre. La laine et le jersey quant à eux sont néfaste aussi bien pour les longueurs du cheveu que pour les repousses en l'emprisonnant dans leurs mailles.

Pour dormir il est recommandé de dormir avec une taie d'oreiller en satin pour afin d'éviter d' incommoder le cheveu texturé. Cependant il existe des bonnets dont la doublure est en satin. ICI 

Nos coiffures changent aussi vite qu'on change de sac à mains.

C'est une question d'adaptation au climat chaud ou froid, humide ou sec. Les coiffures protectrices d'ou leurs nom,  sont là pour nous permettre de faire une pause dans la routine capillaire et pour limiter les manipulations superflus de nos cheveux texturés.

Il y va de la survie et de la beauté de notre cheveu texturé sur du long terme.

  • Art éphémère   

Pour se coiffer on fait appel à notre côté artistique. Surtout lorsqu'il s'agit d'effectuer des nattes , des braids  sur nos cheveux.  C'est ainsi qu'on recherche une coiffure originale ou inspiré d'une star. Grâce au talent et à l'expérience de la coiffeuse, la coiffure devient alors un gage de beauté.

Au même titre que le tatouage au Henné, du dessin à la craie, des chorégraphies, du théâtre, la coiffure est programmé pour être détruite au besoin du cheveu naturel texturé.

Une coiffure porté longtemps aura pour conséquences de provoquer l'alopécie, la cumulation des pellicules, des irritations, un cheveu fragilisé et déshydraté . Il faudrait alors recommencer les processus de soin encore plus rigoureux. 

Partager cet article...
Publication précédente Publication suivante

Commentaires

Laisser un commentaire

Ils adorent tous